Agrandir le texte :
A | A+ | A+

Le diabète

Diabète insulino et non insulino dépendant (de type 1 et 2 ou gras) ou diabète gestationnel, il s’agit d’une maladie dans laquelle on observe un trouble de l'utilisation du sucre par l'organisme. Il se caractérise par une hyperglycémie chronique ; c'est-à-dire un taux de glucose (sucre) dans le sang anormalement élevé.

Il peut être lié à une destruction progressive de certaines cellules (bêta) du pancréas qui sécrètent l'insuline ou à un dysfonctionnement du pancréas qui ne libère pas assez d'insuline dans l'organisme. Il peut aussi exister une résistance des cellules à l’insuline qui ne peut remplir son rôle et oblige donc le pancréas à en produire plus. Si la production d'insuline ne peut croître de manière à compenser cette résistance, un diabète se produit. Cela survient le plus souvent chez les sujets en surpoids, sédentaires et ayant de mauvaises habitudes alimentaires. C’est aussi le cas lors de la grossesse mais un diabète gestationnel disparaît dans 90% des cas quelques semaines après l’accouchement.

Il est donc conseiller de diminuer vos apports caloriques et instaurer un régime légèrement hypocalorique et en fractionnant votre alimentation pour répartir vos sources de glucides (3 repas par jour et une collation dans l’après-midi)

Il faut apprendre à choisir les bonnes sources de glucides : privilégiez les fruits, les pâtes, le riz, qui ont un index glycémique moyen et sont donc modérément hyperglycémiants (le sucre arrive plus lentement et régulièrement dans le sang). Attention au pain blanc, la purée de pommes de terre, la semoule et les carottes cuites qui ont un index glycémique plus élevé. Ils sont donc plus hyperglycémiants (taux de sucre dans le sang qui augmente plus). Ces aliments sources de glucides doivent être ingérés en quantité contrôlée pour stabiliser votre glycémie. Afin de faciliter votre alimentation au quotidien, il faut connaitre les équivalences glucidiques (portions de différents aliments apportant une quantité égale de glucides).

Il est important aussi de diminuez les graisses saturées (beurre, crème fraîche, saindoux, œufs, fromages, etc.) et d’augmenter la consommation de légumes, de poissons, d'huiles végétales mais aussi de privilégier les viandes et laitages maigres (viandes blanches, lait écrémé ou ½ écrémé).

L’établissement de la journée alimentaire se fait sous prescription médicale (apport calorique et glucidique définit), plus particulièrement pour le diabète gestationnel.


Voir également dans notre rubrique Conseil/Pathologie :

Pour toutes questions, contactez-nous

Contactez-nous
Consultation, conseil, formation, conférence
Tél : 06.09.13.61.50
Ecrivez-nous